Investir dans les maisons de retraire n’est pas une lourde charge comme certains le pensent, mais un véritable placement qui peut générer des rendements attrayants, avec des taux allant généralement de 4% à 5%, que ce soit dans des résidences seniors ou dans des EHPAD (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes). Destinées toutes les deux aux personnes âgées de plus de 60 ans, ces entités d’accueil connaissent un réel essor, du fait du nombre important de seniors qui ne cesse d’augmenter, suite au prolongement de l’espérance de vie de la population.

La fiscalité avantageuse dont bénéficient les investissements en maison de retraite, fait de ces derniers des placements rentables, ayant de quoi séduire. En effet, selon les recettes tirées, l’investisseur obtient fiscalement un statut de loueur en meublé non professionnel (LMNP) ou professionnel (LMP), qui lui permettra de jouir d’une réduction d’impôt de 11%, étalée sur 9 ans et d’une déduction intégrale des intérêts d’emprunt. Il aura également la possibilité d’amortir, sur 20 ans, une valeur de 80% de son investissement. Quel que soit le régime appliqué, il récupérera la TVA (Taxe sur valeur ajoutée) à hauteur de 19,6%.

Cependant, bien que ces maisons de retraite paraissent similaires, elles répondent à des besoins différents, et visent chacune une cible bien spécifique. Dans ce sens, et en plus du budget d’investissement et de la rentabilité qui varient d’un type à un autre, les résidences seniors abritent des personnes faisant preuve d’autonomie totale. Les EHPAD, comme leur nom l’indique, hébergent plutôt des personnes dépendantes (sur le plan physique ou mental), nécessitant un accompagnement au niveau des tâches quotidiennes et une assistance médicale, d’où l’intervention d’équipes spécialisées.
Autrement dit, alors que qu’un achat dans une résidence senior offre une vie en communauté garantissant un environnement sociable par excellence, un investissement dans un EHPAD, quant à lui, permet à ses résidents de bénéficier, en plus de l’hébergement et d’une aide quotidienne, d’une fonctionnalité additionnelle qu’on ne retrouve pas dans le cas des résidences senior : il s’agit des soins médicaux.