Installer un monte-escalier est la solution idéale pour rendre les étages accessibles aux personnes ayant des difficultés pour marcher, souvent résignées à déménager d’un endroit qu’elles apprécient ; monter un escalier peut en effet vite devenir un obstacle insurmontable, c’est pourquoi un monte-escalier est un bon compromis.

Les avantages des montes escalier

Le grand avantage d’un monte-escalier est qu’il ne nécessite généralement pas, outre sa pose, de travaux supplémentaires : dans les rares cas d’un aménagement supplémentaire, celui-ci est peu important. Il existe aujourd’hui de nombreux modèles qui s’adaptent à tous les types d’escaliers et de logements,  ThyssenKrupp Encasa propose des gammes de qualité par exemple.

Financer un monte escalier

Concernant le financement d’un monte-escalier, il est souvent possible de bénéficier de certaines subventions (de la part de sa banque, du conseil général, d’associations, de l’ANAH,…) et d’un crédit d’impôts de 25% afin d’alléger les coûts. De plus, la TVA est réduite : elle passe à seulement 5,5%, ce qui est avantageux.

Avant d’installer un monte escalier dans un logement en location, il est obligatoire de demander au propriétaire du logement son autorisation : celui-ci n’est pas légalement tenu d’accepter l’installation d’un monte-escalier sauf en cas de garantie d’une remise à l’état totale des lieux à la fin du bail. Cependant, la pose d’un monte-escalier implique nécessairement certains petits aménagements rendant impossible cette remise en état totale (pose d’une prise électrique, trous,…). Renseignez-vous bien au préalable sur le type de monte-escalier que vous souhaitez installer et discutez-en avec votre propriétaire pour voir si un accord est possible.